L’hypnose éricksonienne en bref

Classé dans : Non classé | 0

Milton Erickson, hypnose éricksonienne, transe, induction, séance hypnose

 

L’HYPNOSE ERICKSONNIENNE EN BREF

Technique de thérapie brève, l’hypnose thérapeutique a connu un avant et un après Milton Erickson.

Plutôt directive au départ, cette pratique est fondée sur la communication avec l’inconscient.

L’inconscient est cette part de nous-mêmes qui n’entre pas dans le champ de notre conscience. Il régit une grande part de notre existence en régulant notre température, notre digestion, notre tension artérielle, ainsi que nos processus psychiques et certains comportements.

Médecin psychiatre, Milton Erickson l’appréhende comme une source extraordinaire de richesses. Il a créé une technique de communication s’appuyant sur la suggestion indirecte et permettant l’accès aux propres ressources du sujet.

Cette communication particulière met en avant nos capacités d’adaptation, de créativité et de renouveau en s’appuyant sur un état de conscience modifié.

 

Habituellement, une séance commence par un recueil d’informations qui met au clair la demande du sujet,  pierre angulaire sur laquelle le travail va se construire.

L’induction hypnotique emmène le sujet dans un état de transe donnant accès à son inconscient. La capacité d’observation et de communication du thérapeute, ainsi que sa créativité, sont les outils lui permettant de mener la danse. Car il s’agit bien d’une danse à deux, dont les réactions du sujet vont orienter les pas, le tempo. Le thérapeute devient alors guide de ce mouvement amorcé par la demande du patient.

Après un bref voyage intérieur, la sortie de transe est une réorientation de la conscience vers le monde extérieur. Peut-être vous rappellerez-vous de tout ce qui s’est passé dans la séance, ou bien aurez-vous oublié ce qui s’est déroulé.  Étonnamment, si vous ne savez pas où ce travail peut vous mener, votre esprit inconscient, lui, sait ce qu’il a à faire…

 

 

Laissez un commentaire